4 février 2010

Une exécution au XVIIIe siècle vue par un anglais


Un anglais, Sacheverell Stevens, voyageant en Europe vers 1750, découvre à Paris le supplice de la roue.

" L'exécution eut lieu sur la place de Grève, qui est une sorte d'emplacement rectangulaire où se dresse la Maison de ville. Au milieu de cette place était érigé un échafaud ; à la demie de quatre heures, une charrette amena le prisonnier au lieu d'exécution : elle était encadrée des gardes de la cité qui marchaient en procession deux par deux. Un prêtre ou père confesseur accompagnait l'homme qui allait mourir. On avait planté sur l'échafaud une large croix de forme exactement semblable à celle communément appelée de Saint-André. Puis le bourreau et ses assistants y installèrent le prisonnier de telle façon que ses bras et ses jambes épousassent exactement la forme de la croix et lui lièrent solidement les membres : au-dessous de ses bras et de ses jambes, ils avaient fait une entaille dans le bois pour marquer où le bourreau devrait frapper pour briser les os avec le plus de facilité. Ce dernier avait à la main une grande barre de fer assez semblable à ces leviers dont se servent nos manœuvres et il lui rompit les bras pour commencer et peu après les deux cuisses : c'était un spectacle pénible et choquant de voir le supplicié soulever son corps comme par vagues successives dans son agonie extrême et de contempler les terribles grimaces qui tordaient son visage : il mit très longtemps à mourir et son supplice se fût prolongé très longtemps encore si bourreau ne lui avait donné le coup de grâce en le frappant à l'endroit de l'estomac, mettant fin ainsi à l'indicible martyre du pauvre hère; une fois mort, on le descendit de sa croix pour le placer sur une roue fixée en haut d'un poteau où il demeura exposé pendant quelque temps; c'est cette partie de la cérémonie qui fait dire d'un condamné qu'il a été rompu sur la roue alors qu'à vrai dire c'est sur une croix, comme nous venons de le décrire."

S. Stevens, Remarques diverses faites sur le vif au cours d'un tour de sept ans à travers la France, l'Italie, l'Espagne et la Hollande, Londres, 1756.
X

Aucun commentaire:

Publier un commentaire