18 novembre 2009

Une exécution secrète (1531)

X
Nous avons déjà évoqué à deux reprises des exécutions secrètes (1). Récemment, à la Bibliothèque Nationale, nous avons découvert un document faisant mention d'un nouveau cas qui peut se rattacher à cette catégorie. Cette fois encore, l'ordre est venu "d'en haut", du roi lui-même. Il s'agit d'une copie d'une lettre patente signée à Fontainebleau, le 5 août 1531, par François 1er. Que dit-elle ? En résumé, elle ordonne que le nommé Olivier Delaunez (ou de Lannes) détenu dans les prisons du Petit Châtelet, condamné à être pendu et étranglé par le prévôt de Paris pour crime qualifié commis dans le palais du roi, soit exécuté secrètement par le bourreau. En effet, il est spécifié que le condamné "soit jeté en un sac en la rivière de Seine, à telle heure que peu de gens en puissent avoir connaissance...", en présence de l'avocat du roi et de plusieurs conseillers au Châtelet (2).

Il semblerait que le prévôt de Paris ait mis cet ordre à exécution le 13 septembre suivant.

Faute d'avoir pu découvrir d'autres sources sur cette affaire, nous ne pouvons pas préciser qui était cet Olivier Delaunez, les circonstances de son crime et, surtout, la raison pour laquelle le roi avait personnellement donné ordre qu'on le fasse disparaître discrètement.
X
(1) Cf nos articles parus le 10 juin 2009 et le 19 octobre 2009.
(2) Bibliothèque Nationale, Ms Fr. 21731, f°322.

X

Aucun commentaire:

Publier un commentaire